Stress: Dis-moi comment tu respires…

Vous vous sentez incapable de vous détendre, et vous ne savez pas pourquoi ? J’étais dans le même cas que vous ! Des solutions existent! Voici une piste facile à mettre en oeuvre et efficace, qui va vous intéresser :

Gestion du Stress: Dis-moi comment tu respires… OU comment agir sur sa respiration peut transformer le quotidien.

Il y a quelques années maintenant, en pleine quête de sens dans ma vie professionnelle, j’ai commencé à me renseigner sur diverses techniques de relaxation…J’explorais alors internet à la recherche d’une méthode qui fonctionne sur moi ! Car il faut dire qu’en matière de Stress j’étais ce que l’on peut appeler une « bonne cliente » !
Cet apprentissage n’a pas été simple car j’ai longtemps souffert, sans le savoir, d’un véritable handicap en matière de Détente et Gestion du Stress… Ce problème dont je n’avais même pas conscience sabotait toutes mes tentatives d’atteindre une sérénité durable ! Et si aujourd’hui je pratique quotidiennement la méditation, la pleine conscience et l’autohypnose, c’est parce que j’ai réussi à m’enlever cette épine du pied. Maintenant, j’en observe chaque jour les bienfaits sur mon corps, mon niveau de stress et mon état d’esprit en général!

Mon problème : Je ne savais pas maîtriser ma respiration ! Et ça plombait toutes mes tentatives d’agir efficacement et durablement sur mon stress et ma nervosité!

Aujourd’hui, mon rapport à ma respiration s’est transformé. L’expérimentation de la médiation m’a particulièrement convenu pour apprendre à maîtriser ma respiration. Les connaissances théoriques apportées par ma formation à la psychologie du travail, aux thérapies brèves et à l’hypnose m’ont aussi beaucoup aidé à mettre tout ça en sens. Et cela a grandement facilité mon apprentissage.
Cette nouvelle vigilance s’est aussi portée sur les autres, c’est pourquoi j’ai pu remarquer que beaucoup de personnes souffrent du même problème. Bien que ce soit un acte naturel, un grand nombre de personnes sont mises en échec dans leurs tentatives de gestion du stress, en partie car elles ignorent les apports d’une respiration plus consciente !

Je me souviens de la première fois où l’on m’a dit que « je ne savais pas bien respirer ». Cette déclaration avait suscité en moi à peu près ça: « Mais bien sûr…et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu…. ». Ce constat posé par un de mes formateurs m’avait fait sourire poliment. Il faut dire que j’étais à l’époque une jeune élève en licence RH assez réservée… Rapport de force oblige, je n’avais pas eu l’aplomb de lui rire au nez! Donc j’avais rangé cette idée dans la catégorie «new-Age». Vous savez, là où se trouve tous les trucs qu’on a entendu un jour sans les prendre au sérieux….

Mais bien sur...

Un apprentissage qui met du temps à se construire:

Oui, c’est ça le grand drame, c’est qu’en matière de respiration. Tant que l’on n’a pas expérimenté la puissance d’une respiration maitrisée, on ne comprend même pas de quoi il s’agit! En matière de respiration consciente, souvent, seuls les initiés prennent la chose au sérieux… Rien d’étonnant: Comme notre respiration est automatique, on a tendance à l’oublier. Or, c’est bien parce que je n’y avais jamais prêté une réelle attention que j’avais nourrit toute ma vie cette problématique.
A bien y réfléchir, mis à part dans mes souvenirs (douloureux) de cours d’EPS, ou durant mes cours de préparation à la naissance je ne pense pas que qui se soit ait tenté de me sensibiliser aux bases d’une «bonne respiration». Pour ma part, c’est donc avec la médiation que je me suis ouverte à une attention consciente à mes mouvements respiratoires. Durant mon apprentissage de la chose, j’ai beaucoup écouté de méditation guidée sur diverses applications et plateformes… A partir de là et petit à petit, j’ai développé ma capacité à respirer en pleine conscience

C’est à force de prendre de profondes et lentes inspirations et expirations que j’ai compris à quel point mon souffle naturel était jusqu’alors entravé… coupé… limité… et limitant !! Car notre respiration a d’autres vertus que l’oxygénation de notre organisme. En plus, c’est un élément sur lequel nous pouvons avoir une action volontaire et consciente.

Travailler sur sa respiration c’est aussi:

Stress et Respiration

Booster ses capacités d’introspection:

Avoir conscience de son corps, de ce qu’il s’y passe, de ce qui se manifeste à nous, par son intermédiaire. Entendre comme nos pensées parasites et nos émotions retentissent en nous. Apprendre à se déconnecter pour un moment de son environnement, à se distancier de certaines préoccupations pour se ressourcer…

Etre capable d'agir sur son état d’esprit:

Etre capable d’activer son système parasympathique. Pour être en mesure de générer en soi d’agréables sensations de bien-être ou de sérénité. Vous renforcerez votre concentration et votre attention au monde et à vous-même. Et vous serez plus à même de vous mettre dans une dynamique propice à l’efficacité ou de faire face à une situation de stress.

Améliorer sa forme physique:

En favorisant l’endormissement et en gagnant en qualité du sommeil et la récupération efficace après un effort physique. Mais aussi en s’ouvrant à d’autres applications de la pleine conscience… Nous aurons surement l’occasion d’en discuter dans un prochain article !
Comment faire ? Mes 3 mots d’ordre :
*Patience*
Ne croyez pas qu’il existe une solution miracle, révolutionnaire qui marcherait à tous les coups et de la même façon chez tout le monde. Ce type de méthode parfaite et universelle n’existe pas. (et je vous invite à la plus grande méfiance vis-à-vis de tous ceux qui vous proclamerons le contraire!). Nous sommes tous différents, nous n’avons pas la même constitution biologique, ni le même vécu. Et en matière de respiration comme pour le reste, chacun a ses particularités, son propre mode de fonctionnement, ses propres motivations et ses propres freins.
C’est pourquoi l’apprentissage d’une respiration maîtrisée et propice à la relaxation efficace sera toujours une affaire subjective. Donc si vous avez l’impression de ne pas avancer dans ce cheminement aussi vite que vous le voudriez, sachez que cela apparaît normal… Lorsque l’on veut adopter une habitude jusqu’alors étrangère, il est normal que cela prenne du temps. Même pour quelque chose d’aussi naturel que la respiration.
Mon conseil :

En cas de découragement : pensez aux efforts que vous avez eu à faire pour apprendre à marcher. Quiconque a déjà pu assister à ce spectacle incroyable qu’est l’observation de l’apprentissage de la marche d’un jeune enfant le sait: il va tomber, lâcher l’affaire pour un temps, retenter sa chance, tomber encore, se faire mal, se mettre en colère… Et finalement un jour il finira par y arriver ! Durablement ! Pour autant il ne se rappellera plus le moindre moment de cet apprentissage laborieux, car marcher lui sera devenu naturel…

*Observation*

Pour acquérir la maîtrise de quelque chose, il est d’abord utile d’en prendre toute la mesure. Ainsi, vous pourrait donner un sens, une signification à cet apprentissage ! Et en matière de respiration, l’observation est une des clefs qui m’a été le plus utile.

Mon conseil :
Observez votre propre respiration : là, maintenant ! Quel type d’inspiration avez-vous pris : profonde, courte, saccadée ? Renouvelez l’exercice d’observation à différents moments de la journée. Aussi souvent que vous y pensez : A la fois dans des moments de calme, dans des moments d’efforts… Soyez attentif au chemin qu’emprunte l’air : dans vos narines, dans votre gorge, jusque dans vos poumons, dans votre ventre…. Comment soulève-t-il votre cage thoracique ? Observez aussi les autres, quelqu’un vous semble en panique ? Ou au contraire la sérénité qu’il ou elle dégage vous attire ? Soyez attentif quelques instants à sa respiration : que voyez-vous ? Que pouvez vous en apprendre sur votre propre gestion du Stress ?
*Expérimentation*

Au delà de l’observation passive, tentez progressivement et régulièrement différentes choses : Durant quelques minutes tentez d’allonger de plus en plus les inspirations. De les rendre plus profondes, ou de bloquer 2 ou 3 secondes votre respiration avant d’expirer l’air inspiré. Testez différents rythmes de respiration, pourquoi pas des exercices de cohérence cardiaque et observez les effets sur votre corps, sur vos pensées…

Mon conseil :
De mon coté, au-delà des moments où les méditations guidées m’invitaient à observer mon souffle, c’est surtout lors des moments ou je marchais à l’extérieur (je marche beaucoup car je n’essaye de prendre ma voiture que lorsque je ne peux pas faire autrement) que j’ai pu m’entrainer à la respiration en pleine conscience. Explorer les différentes odeurs de mon environnement a été un bon moteur. Et maintenant, cette conscience est devenue un automatisme. Il ne se passe pas une journée sans que je pense et agisse volontairement sur ma respiration…. Donc trouvez la mise en pratique qui corresponde à votre mode de vie. Et prenez-y du plaisir…
Si vous avez besoin d’une aide dans votre apprentissage de la gestion du Stress? Pour sortir d’une situation d’épuisement professionnel ? ou pour vous aider à faire face à d’autres difficultés? N’hésitez pas à prendre contact.
Je reçois sur Rdv au Cabinet à Armentières et peux me deplacer sur les secteurs d’Armentières, Bailleul, Hazebrouck, Béthune, Lomme, Estaires, Saint-Omer, Lestrem, Lille…
Stress: Dis-moi comment tu respires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :